Négocier l’emploi,par Jacques Freyssinet

Version pdf du communiqué
CP_Negocier_lemploi

Dans un ouvrage inédit, Jacques Freyssinet, économiste, analyse et met en perspective 50 ans de négociations interprofessionnelles sur l’emploi et la formation professionnelle en France.

 Deux dates clés

Le 31 décembre 1958, un accord national interprofessionnel (ANI) crée des allocations pour les travailleurs sans emploi. Au-delà d’une garantie de revenu, elles doivent satisfaire « l’impérieux besoin de faciliter les orientations et les reclassements nécessaires ». Ainsi dès leur création, l’Unédic et les Assédic sont en charge des questions d’emploi autant que de l’indemnisation du chômage. Cet accord constitue le texte fondateur de la négociation interprofessionnelle sur l’emploi.

Cinquante ans plus tard, l’ANI du 7 janvier 2009 sur la formation continue clôt le cycle des négociations multidimensionnelles sur l’emploi qui avaient été programmées par l’ANI du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail. L’ANI du 7 janvier 2009 est en outre le premier accord réellement multidimensionnel.

Au cours de cette période, de nombreuses négociations, abouties ou inabouties, le plus souvent fragmentées, ont porté sur divers aspects de la relation d’emploi. De nombreux travaux ont consisté à analyser ces négociations au cas par cas. Jacques Freyssinet cherche, lui, à rendre compte de leur dynamique de long terme et de leur complexité croissante.

Dans cette perspective, il s’intéresse plus particulièrement aux facteurs d’émergence des négociations de l’emploi, à l’évolution de leur contenu, aux causes de leur fractionnement, mais aussi à l’impact exercé par l’environnement international.

 Une spécificité française

Le contexte international n’a cessé d’influencer les négociations interprofessionnelles sur l’emploi : expériences nationales (modèle scandinave, négociations de concessions aux Etats-Unis, pactes sociaux en Europe) ; acteurs et institutions européennes ; analyses et préconisations des institutions internationales. Pour autant, la France se singularise par la permanence et la richesse des négociations interprofessionnelles sur l’emploi.

 Négociation interprofessionnelle et politiques publiques

L’observation de ce demi-siècle d’histoire des négociations interprofessionnelles sur l’emploi révèle à la fois la capacité d’innovation des acteurs sociaux et la permanence des tensions qui s’établissent tant entre patronat et syndicats, entre syndicats, qu’entre partenaires sociaux et l’Etat. Fondamentalement, ce qui est en jeu n’est autre que le rôle et la place de la négociation interprofessionnelle dans le système global de régulation de l’emploi, tout particulièrement dans son rapport aux politiques publiques de l’emploi.

Références de l’ouvrage « Négocier l’emploi »

Parution le 10 mars 2010- 312 pages – ISBN 978-2-87880-803-2 – chez Liaisons Sociales (Wolters Kluwer France) – Prix public TTC : 32€ – Points de vente : en ligne sur librairie-social-rh.fr; www.amazon.com et www.fnac.com

A propos de l’auteur

Jacques Freyssinet est professeur émérite à l’Université Paris I. Actuellement, président du Conseil scientifique du Centre d’Etudes de l’Emploi, il a entre autres été président du Conseil d’administration de l’Agence nationale pour l’emploi (1981-1987) puis directeur de l’Institut de recherches économiques et sociales (1988-2002). Ses nombreuses publications portent notamment sur le chômage, les politiques de l’emploi et de la négociation collective, le travail et l’emploi.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?