LES RH FACE AU FUTUR 2021

LES RH FACE AU FUTUR 2021

Crise sanitaire : quelles négociations d’entreprise hier et demain ?

 

Paris, le 9 novembre 2021 – Liaisons sociales (Wolters Kluwer) a mené avec OpinionWay une étude auprès de 396 DRH et RRH, afin de mieux comprendre l’enjeu des négociations en cours ou à venir dans les entreprises, et mesurer l’impact de la crise sanitaire sur l’agenda de ces négociations. Retour sur les principaux enseignements de l’étude.

 

 

Dans un contexte de crise sanitaire, l’agenda des négociations d’accords en entreprise s’est trouvé bouleversé. En effet, cette crise a généré un cadre peu favorable depuis le début de l’année (ressenti d’un « contexte éprouvant pour les RH » : 95%, que « les conditions matérielles ont rendu les négociations difficiles » : 94%). Cependant les négociations sociales ont été un levier pour l’amélioration de la gestion de l’entreprise  un levier et un support pour la gestion collective de la crise sanitaire ») et soutenues par « les adaptations du cadre juridique (92%), tandis que la crise sanitaire a été perçue comme ayant « renforcé la bonne volonté et la motivation des parties-prenantes aux négociations » (91%).

 

A défaut d’un contexte favorable, les entreprises se sont senties globalement bien préparées pour aborder les négociations collectives, en particulier concernant l’accès aux textes d’accords négociés (81%), aux expertises ponctuelles (80%), et à une documentation précise et à jour (79%).

 

Le temps de travail, un enjeu majeur des négociations en entreprise en 2021

 

En 2021, la moitié des entreprises ont conclu des accords (53%). Ces accords ont principalement porté sur le temps de travail (34%). Les autres thématiques abordées par les accords sont : la prise en compte des enjeux environnementaux (28%), les conditions de travail / la qualité de vie au travail (27%).

 

          Sur le temps de travail, les accords se sont fixés plus précisément sur l’aménagement du temps de travail (36%) et la fixation des congés (34%).

          Les accords concernant les conditions de travail et la QVT portent sur la santé (46%) et le télétravail (46%). A propos du télétravail, la formule majoritairement retenue est celle de 2 jours de télétravail pour 6 entreprises sur 10.

          Quant aux accords concernant l’emploi, la moitié concernent la gestion des emplois et des parcours professionnels (50%) et 43% l’activité partielle longue durée (APLD).

 

 

…mais d’autres thématiques se rapprochent en termes de priorité

 

Au cours des six prochains mois le temps de travail reste en tête de l’agenda des négociations dans les entreprises (23%), suivi de la rémunération (21%) et des enjeux environnementaux (21%). A contrario, d’autres sujets comme le droit syndical (14%) ou l’épargne salariale (17%) restent plus en retrait.

 

Un effort de préparation important et multiforme est envisagé par les RH pour préparer cet agenda. Principalement en améliorant leur capacité de veille sur l’évolution du cadre juridique (79%) et en recourant à plus de documentation précise et à jour sur des thèmes d’expertise (78%).

 

Près de la moitié des entreprises n’ont pas conclu d’accord depuis janvier 2021

 

47% des DRH/RRH déclarent que leur entreprise n’a pas conclu d’accord depuis janvier 2021. Parmi les raisons invoquées, principalement un manque de ressources humaines (49%) – en particulier dans les PME (61%) – le manque de temps causé par la crise sanitaire (29%), ainsi que le manque de disponibilité des instances de représentations du personnel (IRP) (23%) en troisième position.

 

Finalement ce n’est pas moins de ¾ des entreprises dont l’agenda des négociations a été impacté par cette crise sanitaire. En premier lieu, des négociations ont été spécifiquement lancées pour répondre à la crise sanitaire (31%), certaines ont été anticipées (29%) et d’autres ont été reportées ou différées (26%). A contrario, 33% des entreprises n’ont pas observé de changement sur leur agenda depuis le début de l’année.

 

A l’avenir, les entreprises anticipent un impact sur l’agenda prévisionnel des négociations qui va se poursuivre sur les prochains mois : 7 entreprises sur 10 déclarent qu’elles subiront des anticipations (38%) ou des reports (33%) sur leurs négociations d’accords. Et 36% pensent que leur agenda restera le même que prévu même après la sortie de crise.

 

Des DRH et RRH dans un état d’esprit plus positif cette année

Les fonctions DRH/RRH sont dans un état d’esprit plus positif que l’année dernière quant à l’avenir de leur métier (à court terme : 70% vs. 51% en 2020 et à moyen terme : 73% vs. 61%). La crise sanitaire s’étant ancrée dans les usages, les perspectives d’avenir paraissent moins floues que l’année dernière. Des DRH /RRH moins positifs en Ile de France (57% vs. 70% au global), chez les 25-34 ans (60%) et parmi ceux qui ont entre 1 à 3 ans d’ancienneté dans leur entreprise (46%).

 

Quand on les interroge par ailleurs sur l’évolution de l’importance de certaines tâches dans les deux prochaines années, 2/3 des RH envisagent une part plus prépondérante de la mise en place de formations (58% déclarent que cela « va prendre plus d’importance »), l’accompagnement des managers (57%) et l’implication dans la gestion de l’entreprise (gestion de la paie, gestion des absences, etc.).

 

 

 

 

Méthodologie

Étude réalisée auprès d’un échantillon de 396 fonctions DRH et RRH, travaillant dans des entreprises de 50 salariés et plus entre le 27 septembre et le 8 octobre 2021. OpinionWay rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 4,9 points au plus pour un échantillon de 400 répondants. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

 

À propos de Wolters Kluwer

Avec une offre de contenus et solutions métiers juridiques, formation & conférences, logiciels juridiques, et annonces & formalités légales, Wolters Kluwer intervient en France dans les domaines du droit et des ressources humaines, via des marques reconnues telles que Lamy et Liaisons sociales. Chaque jour, nous aidons nos clients à prendre des décisions cruciales en leur proposant des solutions expertes qui combinent une connaissance approfondie du domaine avec des technologies et des services spécialisés, tels que Solveo RH, une application métier complète pour guider les professionnels dans toutes les missions RH. Wolters Kluwer a déclaré un chiffre d’affaires annuel de 4,6 milliards d’euros en 2020. Le groupe sert des clients dans plus de 180 pays, est présent dans plus de 40 pays et emploie environ 19 200 personnes dans le monde entier. Le siège social de la société est situé à Alphen aan den Rijn, aux Pays-Bas.

 

 

Á propos du Groupe OpinionWay

Créé en mars 2000, pionnier de la digitalisation des études, OpinionWay innove dans les études Marketing et d’Opinion et développe l’agilité dans les modes d’approches (Panels en ligne, Communautés digitales, Hybridation des données et Social Media Research). Né en France et capable d’intervenir sur les cinq continents, OpinionWay a des implantations au Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), en Europe de l’Est (Pologne) et en Afrique Sub-saharienne (Côte d’Ivoire). Le Groupe intervient dans la compréhension des publics, des marchés, des marques ; dans la recherche de produits et de services, pour des clients se développant en France comme à l’international auprès de cibles BtoB et BtoC.

OpinionWay est membre actif d’Esomar, certifié depuis 2009 ISO 20252 par l’AFNOR et membre de CroissancePlus. www.opinion-way.com

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?