Avocats et Juristes Face au Futur 2021

(15 juin 2021) –  La pandémie mondiale a accéléré la transformation en cours dans le secteur juridique, avec un renforcement des tendances et priorités durant l’année écoulée, selon les conclusions de l’édition 2021 de l’enquête Wolters Kluwer sur les « Avocats et Juristes Face au Futur : au-delà de la pandémie ».  

La capacité à utiliser les technologies pour optimiser les performances est plus importante que jamais, puisque 80 % des avocats déclarent que leurs besoins en solutions technologiques ont augmenté en raison de la pandémie. L’enquête confirme qu’une majorité des professionnels du secteur juridique considère la transformation numérique et les technologies comme des moteurs clés de l’amélioration future des performances, de l’efficacité et de la productivité. Ils prévoient une augmentation de l’utilisation et des investissements concernant les solutions technologiques. Cependant, l’enquête révèle des lacunes dans la préparation des professionnels du droit pour s’adapter à ce qui sera très bientôt la nouvelle normalité.

L’enquête 2021 « Avocats et Juristes Face au Futur : au-delà de la pandémie », menée auprès de 700 professionnels du droit aux États-Unis et dans neuf pays européens, examine les tendances et la façon dont les organisations sont préparées pour améliorer leurs performances après la pandémie. Cette enquête indépendante, réalisée en mars 2021, offre une perspective unique sur les professionnels du secteur juridique, qui sortent de la pandémie en comprenant mieux son impact et ses implications pour l’avenir. Le rapport inclut également des données comparatives sur 2020-2021 qui montrent l’évolution des points de vue des professionnels entre les semaines précédant le début de la pandémie et aujourd’hui.

Les résultats de l’enquête 2021 « Avocats et Juristes Face au Futur » sont disponibles dans le rapport à télécharger ici, qui comporte également l’analyse par des leaders du secteur de l’impact de la pandémie sur le secteur juridique et ses implications pour le futur.

« Les résultats de l’enquête « Future Ready Lawyer Survey 2021 » montrent clairement que la transformation de la profession juridique a été accélérée par la pandémie » déclare Martin O’Malley, Executive Vice President & Managing Director Wolters Kluwer Legal & Regulatory. « Des tendances telles que l’importance des technologies juridiques, le volume et la complexité des informations, l’évolution des attentes des clients, la nécessité d’améliorer les performances et la productivité, et les nouvelles méthodes de travail, ont toutes pris de l’ampleur l’année dernière. De plus en plus, les professionnels placent la transformation numérique et la technologie au centre de leur réussite à l’avenir. »

Principaux résultats de l’enquête

  • Tendances globales

Après une année exceptionnellement éprouvante, les avocats s’attendent à une accélération générale des tendances auxquelles ils étaient déjà confrontés. Voici les principales tendances qui auront selon eux le plus d’incidence :

  • L’importance croissante des technologies juridiques – 77 % ;
  • La gestion de la complexité et du volume croissants de l’information – 77 % ;
  • L’adaptation à l’évolution des attentes des clients et des dirigeants – 76 % ;
  • La capacité à acquérir et à conserver les talents – 76 % ;
  • La priorité à l’augmentation de l’efficacité et de la productivité – 75 %.

 

Dans l’ensemble des tendances, l’enquête met en évidence un écart important entre l’évolution des tendances et la capacité des professionnels à y répondre : pas plus de 36 % des avocats déclarent que leur organisation est tout à fait préparée pour suivre le rythme de ces tendances.

 

  • Relations clients-cabinets

Aux prises avec la nécessité d’améliorer la productivité, les services juridiques des entreprises se tournent avec plus d’enthousiasme vers les solutions technologiques et font pression sur les cabinets d’avocats pour qu’ils fassent de même :

  • Dans les trois prochaines années, 91 % des services juridiques interrogeront les cabinets avec lesquels ils envisagent de travailler sur les technologies qu’ils utilisent – soit 10 % de plus qu’en 2020.
  • Un nombre croissant de services juridiques d’entreprise s’attendent à ce que les cabinets d’avocats avec lesquels ils travaillent :
  • utilisent la technologie pour fournir le meilleur service possible – 78 % ;
  • utilisent la technologie pour améliorer la productivité et l’efficacité – 76 %.

« Avocats et Juristes Face au Futur » a également révélé des écarts importants entre les attentes des services juridiques et la capacité des cabinets d’avocats à y répondre. Ce décalage peut avoir une incidence sur la satisfaction des clients : seuls 30 % des services juridiques d’entreprise se déclarent très satisfaits de leur cabinet d’avocats, et ils sont de plus en plus nombreux à envisager d’en changer : ils sont 24 % à déclarer qu’ils changeront très probablement de cabinet, contre 13 % seulement en 2020.

 

  • Services juridiques des entreprises

La pandémie a accentué les pressions sur les services juridiques, car ceux-ci ont eu à gérer simultanément des charges de travail plus importantes et des budgets réduits. Voici les principaux défis à relever selon les services juridiques qui ont répondu à l’enquête 2021 « Avocats et Juristes Face au Futur » :

  • Automatiser les tâches quotidiennes et exploiter la technologie dans les processus de travail ;
  • Réduire et maîtriser les coûts juridiques externes ;
  • Gérer les sollicitations croissantes du service juridique de l’entreprise.

Pour qu’ils puissent relever ces défis, 57 % des services juridiques déclarent qu’ils prévoient d’augmenter leurs investissements dans la technologie au cours des trois prochaines années, tandis que 84 % déclarent qu’ils utiliseront plus fréquemment les technologies pour améliorer leur productivité future.

Face à la nécessité de réduire les coûts et de répondre aux demandes croissantes, les services juridiques déclarent opérer des changements dans la manière de travailler et la répartition des tâches. La majorité des services juridiques prévoient d’avoir recours plus fréquemment : à des prestataires tiers ou des sous-traitants (77 %) ; à l’internalisation des activités juridiques (76 %) ; à du personnel sous contrat (75 %) ; à d’autres prestataires de services juridiques (73 %) ; et à du personnel non juridique (70 %). Le pourcentage de chacune de ces réponses a augmenté par rapport à 2020.

Mais le changement comporte des défis. À peine 28 % des juristes estiment que leur organisation est tout à fait préparée pour mettre en place avec efficacité des processus de gestion du changement, et seuls 27 % déclarent que leur organisation est tout à fait préparée pour implémenter des technologies transformationnelles.

  • Cabinets d’avocats

Les cabinets d’avocats signalent également une accélération des changements dans le cadre de leurs activités. Ils répondent aux exigences plus élevées des clients, en investissant et en innovant davantage pour améliorer leur efficacité et générer de la valeur.

Selon « Avocats et Juristes Face au Futur » la plupart des cabinets d’avocats anticipent un changement dans la manière dont ils fournissent leurs services au cours des trois prochaines années :

  • 82 % prévoient une plus grande spécialisation des services juridiques fournis par les cabinets ;
  • 81 % prévoient une utilisation accrue de la technologie pour améliorer la productivité ;
  • 78 % prévoient un renforcement de l’accent mis sur l’innovation ;
  • 78 % prévoient plus de collaboration et de transparence entre les cabinets et les clients.

Dans l’ensemble, 63 % des cabinets d’avocats déclarent qu’ils augmenteront leurs investissements dans les technologies et, comme ils se focalisent sur l’évolution des attentes de leurs clients, 74 % d’entre eux déclarent investir dans les nouvelles technologies pour soutenir leurs activités et améliorer le travail réalisé pour le client. Cependant, il y a encore des progrès à faire, car, aujourd’hui, seuls 32 % des cabinets sont tout à fait préparés pour utiliser la technologie afin d’augmenter leur productivité et seuls 28 % sont tout à fait préparés pour utiliser la technologie afin d’améliorer les services fournis au client.

À l’instar des services juridiques des entreprises, les cabinets d’avocats étudient de nouvelles manières de travailler. Par rapport à 2020, un plus grand nombre de cabinets d’avocats anticipent le recours accru à du personnel non juridique (69 %) ; plus de libre-service pour les clients (68 %) ; le recours accru à des prestataires tiers ou des sous-traitants (68 %) ; et le recours accru à du personnel sous contrat (65 %).

Le rapport complet comprend également des analyses sur l’impact de la pandémie, les performances des leaders technologiques et les points de vue d’experts reconnus du secteur juridique.

Télécharger / Imprimer le Communiqué de presse en PDF

 

À propos de l’enquête 2021 « Avocats et Juristes Face au Futur »

L’enquête 2021 « Avocats et Juristes Face au Futur » : au-delà de la pandémie » de Wolters Kluwer Legal & Regulatory repose sur des entretiens quantitatifs avec sept cents avocats travaillant dans des cabinets d’avocats, des services juridiques et des sociétés de services aux entreprises, aux États-Unis et dans neuf pays européens (Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, Italie, France, Espagne, Pologne, Belgique et Hongrie) et vise à déterminer dans quelle mesure les attentes des clients, la technologie et d’autres facteurs influencent l’avenir du droit et comment les organisations se préparent aux changements. Elle a été menée en ligne pour Wolters Kluwer entre le 4 mars 2021 et le 18 mars 2021 par un organisme de recherche indépendant.

 

Wolters Kluwer Legal & Regulatory

Wolters Kluwer Legal & Regulatory fait partie de Wolters Kluwer et fournit partout dans le monde des solutions dans le domaine du droit et de la conformité destinées à permettre aux professionnels d’améliorer leur productivité et leurs performances, de réduire les risques et d’obtenir de meilleurs résultats. Wolters Kluwer (WKL) est une société internationale de premier plan qui fournit des informations, des solutions logicielles et des services aux professionnels actifs dans le domaine des soins de santé, de la fiscalité et de la comptabilité, de la gouvernance, des risques et de la conformité ainsi que du droit et de la réglementation. Elle aide ses clients à prendre au quotidien des décisions importantes en offrant des solutions qui combinent expertise, technologie et services. En 2020, Wolters Kluwer a réalisé un chiffre d’affaires de 4,6 milliards d’euros. Le groupe compte des clients dans plus de 180 pays, exerce ses activités dans 40 pays et emploie environ 19 200 personnes dans le monde. La société est établie à Alphen-sur-le-Rhin aux Pays-Bas. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.wolterskluwer.com, et suivez-nous sur Twitter, Facebook, LinkedIn et YouTube.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?